7 blessures fréquentes causées par une mauvaise posture à vélo (2022)

Vous avez probablement ressenti des douleurs au cou, au bas du dos ou des engourdissements dans les mains et les pieds lorsque vous faites du vélo. Ces douleurs, qui peuvent entraîner des lésions musculaires ou articulaires, sont souvent le résultat d’une mauvaise posture à vélo.

Lorsque nous faisons du vélo sur la route ou en montagne, nous passons beaucoup de temps à faire de l’exercice physique, ce qui exerce une pression sur nos muscles et nos articulations, laquelle est accentuée si le vélo n’est pas correctement ajusté à notre corps.

C’est pourquoi il est très important de choisir la bonne taille de vélo en fonction de votre taille, de la longueur de vos jambes et d’autres facteurs. Mais il ne faut pas non plus négliger le réglage d’autres éléments, comme la hauteur à laquelle il faut placer la selle, la hauteur du guidon ou comment savoir la longueur du pédalier dont on a besoin. Faire du vélo avec de mauvais réglages est une source de blessures évitables.

Nous avons compilé les blessures les plus courantes causées par une mauvaise posture à vélo, leurs causes et ce qu’il faut faire pour les éviter.

Engourdissement des mains et des pieds

Il est assez fréquent qu’après de longues heures de vélo, le cycliste commence à ressentir des picotements et des faiblesses dans les mains ou les pieds, suite à une forte compression avec le guidon ou avec les pédales automatiques. Cette gêne, appelée paresthésie, n’est rien d’autre que l’engourdissement d’une partie du corps dû à la compression d’un nerf ou à une mauvaise circulation sanguine.

Pour éviter les engourdissements dans les mains et les pieds, il faut rendre la surface d’appui des mains et des pieds plus confortable. Une solution efficace pour vos mains est de porter des gants de cyclisme avec des inserts en gel ou de changer vos poignées de guidon pour des poignées plus souples et plus amorties. Pour savoir lequel choisir, nous vous recommandons notre guide des types de poignées pour guidon de VTT.

Quant aux pieds, il est possible que la tension de l’ancrage de la pédale soit trop forte et ne permette pas un certain mouvement latéral pour décharger les muscles et les tendons. Il se peut aussi que la chaussure soit trop serrée et qu’il soit nécessaire de desserrer un peu les lacets ou la molette de réglage – dans le cas des chaussures de cyclisme avec fixations boa. Essayez également d’étirer vos bras et vos jambes toutes les 10 à 15 minutes pendant que vous roulez, en faisant bouger vos poignets et vos doigts. Vérifiez également comment ajuster les crampons de vos chaussures afin de ne pas fatiguer les muscles et les articulations de vos pieds.

Le surentraînement comporte également le risque de contractures ou de crampes dans les cuisses et les mollets.

Douleur au genou

Le genou est l’articulation essentielle pour le pédalage et celle qui subit le plus d’usure. C’est pourquoi il est essentiel d’adopter une bonne posture sur le vélo qui permette au genou de se plier correctement lors du pédalage. Et cela signifie, fondamentalement, avoir la selle à la bonne hauteur et bien nivelée horizontalement par rapport à au sol.

La blessure la plus courante du genou causée par une mauvaise posture est la tendinopathie rotulienne ou tendinite du genou. Selon le spécialiste en physiothérapie Jordi Soriano, les symptômes les plus courants qui peuvent indiquer l’apparition d’une tendinite du genou sont une douleur localisée et fulgurante dans la partie inférieure de la rotule, qui peut s’intensifier au repos.

Il est fortement recommandé que la tendinite rotulienne soit traitée par un médecin ou un kinésithérapeute dès son apparition. Il s’agit d’une blessure qui court un risque élevé de devenir chronique si elle n’est pas arrêtée à temps.

Douleur cervicales

7 blessures fréquentes causées par une mauvaise posture à vélo (1)

Bien que moins impliqué dans le cyclisme, le haut du corps souffre aussi souvent de problèmes tels que des douleurs cervicales. Elles sont situées dans le cou ou dans la zone des trapèzes. Elles peuvent être causées par une posture trop inclinée ou trop droite en position assise sur le vélo.

Un bon choix de la taille du vélo, qui assure une distance correcte entre la selle et le guidon, peut prévenir ce type de blessure. De même, si vous n’avez pas trouvé la bonne taille de vélo, vous pouvez ajuster des composants tels que la potence (en la raccourcissant ou en la rallongeant) ou en reculant la selle et en l’allongeant horizontalement (par les rails).

D’autre part, vérifiez que la selle est droit et non inclinée vers l’avant, car vous vous placerez alors trop au-dessus du guidon et votre cou, vos épaules et vos trapèzes souffriront après plusieurs heures de vélo. Une selle placée à un angle correct permet de prévenir les douleurs cervicales lors de la pratique du vélo.

Les douleurs de fessier sont le plus souvent causées par le fait de ne pas choisir une selle de la bonne largeur.

Blessures au bas du dos

7 blessures fréquentes causées par une mauvaise posture à vélo (2)

Le bas du dos souffre également de la pratique du vélo et l’apparition de douleurs dans cette zone est étroitement liée à une mauvaise posture. Il existe plusieurs causes de douleurs lombaires chez les cyclistes, mais en voici cinq que les experts de Ciclismo y Rendimientosoulignent :

  • Pédaler avec le tronc trop droit à cause d’un guidon trop haut.
  • Bras trop étendus car le guidon est trop éloigné de la selle.
  • La selle est trop en arrière.
  • Selle inégale, avec le dessus de la selle plus haut que le dos de la selle.
  • Asymétrie sur la selle.

Pour prévenir les douleurs lombaires qui peuvent entraîner des blessures chroniques, il est important de vérifier le réglage du guidon et de la selle. Il est très important que, si vous allez faire de longues sorties d’entraînement ou des courses, vous passiez quelques minutes à vérifier la position de la selle, son mouvement vers l’arrière ou vers l’avant, ainsi qu’à vérifier que la hauteur du guidon est adaptée à votre taille, au type de cyclisme ou à la posture que vous voulez favoriser (attaque, contrôle, etc.).

Blessures à la hanche

Ils ne sont pas aussi fréquents que les précédents, mais une posture trop proche du guidon, où la hanche est forcée plus qu’elle ne devrait l’être, peut provoquer une gêne importante dans la zone, voire entraîner des déformations de la colonne vertébrale comme la lordose. La prévention de cette blessure repose essentiellement sur le réglage de la selle à une hauteur correcte. Un réglage simple et courant qui, toutefois, doit être effectué correctement.

Blessures musculaires de la cuisse et du mollet

Les muscles de la cuisse, tels que les quadriceps, les adducteurs ou le biceps fémoral, sont la cible idéale pour toutes sortes de gênes liées au cyclisme. Il est inévitable que vous en rencontriez un jour ou l’autre si vous êtes un cycliste régulier. Normalement, la cause réside dans le surentraînement, qui provoque une gêne et une fatigue musculaire qui s’estompe en quelques jours avec un repos approprié.

Ce type d’affection peut être prévenu en commençant à s’entraîner progressivement et en respectant les périodes de repos (un ou deux jours par semaine), pour éviter les surcharges ou les crampes.

De même, la hauteur de la selle est à nouveau, comme dans les cas décrits ci-dessus, essentielle pour éviter les blessures aux jambes. Un siège trop haut sollicite trop l’arrière de la cuisse (ischio-jambiers), ainsi que les muscles du mollet et du soléaire, ce qui entraîne des contractures, des crampes ou des foulures.

En revanche, un siège trop bas aura un impact direct sur l’avant de la cuisse (quadriceps) et l’articulation du genou, produisant un déséquilibre de l’effort musculaire qui entraînera une gêne et d’éventuelles blessures.

Douleur au fessier

Enfin, terminons par l’un des grands ennemis de tous les cyclistes, surtout des débutants : les douleurs aux fessiers. Ces muscles jouent un rôle important dans le mouvement de pédalage (surtout en position debout) et supportent une grande partie de la pression lorsque vous êtes assis sur la selle et que vous maintenez votre position sur le vélo.

Si vous n’êtes pas encore très habitué à faire du vélo ou si vous en faites sporadiquement, il est courant que votre postérieur commencent à vous faire mal au fil des minutes ou des heures. Cela ne signifie pas nécessairement une blessure, mais plutôt un manque d’entraînement et une faiblesse dans cette zone, qui disparaîtra dès que vous ferez du vélo plus souvent.

En outre, si vous voulez minimiser la douleur ou retarder son apparition, choisissez un short avec un bon rembourrage pour réduire ou amortir la pression sur le muscle.

Mais une douleur chronique du fessier peut entraîner une gêne importante, voire une sciatique. Pour éviter la sciatique, il est nécessaire de corriger la posture adoptée sur le vélo, de régler la hauteur de la selle et de choisir une selle adaptée à la largeur des hanches (ischions). Il est également conseillé de s’entraîner progressivement, en évitant le surentraînement.

You might also like

Latest Posts

Article information

Author: Nicola Considine CPA

Last Updated: 09/02/2022

Views: 6160

Rating: 4.9 / 5 (49 voted)

Reviews: 88% of readers found this page helpful

Author information

Name: Nicola Considine CPA

Birthday: 1993-02-26

Address: 3809 Clinton Inlet, East Aleisha, UT 46318-2392

Phone: +2681424145499

Job: Government Technician

Hobby: Calligraphy, Lego building, Worldbuilding, Shooting, Bird watching, Shopping, Cooking

Introduction: My name is Nicola Considine CPA, I am a determined, witty, powerful, brainy, open, smiling, proud person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.